04 février 2020

Face aux contraintes du confinement, les Français en quête d’un meilleur équilibre alimentaire

Etude consommateurs ShopAdvizor
Face aux contraintes du confinement, les Français en quête d’un meilleur équilibre alimentaire

Le 18 avril 2020, Paris – ShopAdvizor, première plateforme d’avis consommateurs indépendants sur les produits de grande consommation en France, publie les résultats d’une enquête menée du 6 au 9 avril auprès de 1 700 consommateurs français issus de sa communauté.
Si deux tiers des Français affirment que leurs habitudes de consommation courantes sont impactées par la situation, les familles avec enfants sont celles dont les achats ont le plus évolué ces dernières semaines, aussi bien en termes de volume que de choix des produits.
Sans surprise, l’achat de chocolats pour Pâques a été victime du confinement, même si les parents ont cherché à maintenir la tradition autant que possible. A l’inverse, les fruits et légumes apparaissent en forte progression, en tête des catégories les plus prisées.

Dans l’ensemble, les habitudes de consommation courante ont été impactées par le confinement pour environ deux tiers des Français, en particulier ceux vivant dans des environnements urbains :
• 62 % des répondants disent avoir été confrontés depuis le début du confinement soit à des problématiques d’absence de stock (44 %) soit à l’absence de marques qu’ils souhaitaient consommer (18 %). Seuls un tiers (32 %) déclarent ne pas avoir constaté de problème pour le moment.
• Confinement oblige, pour 66 % des Français, les courses sont également moins fréquentes ; seule une petite minorité (13 %) déclare se rendre plus souvent en magasin.
• En conséquence, la taille du panier augmente pour près d’un Français sur deux (48 %, dont 18 % « beaucoup ») et la composition du panier évolue pour 2/3 d’entre eux : 35 % la déclarent plus diversifiée et 30 % moins diversifiée.

Les familles avec enfants s’adaptent pour faire face au confinement
Conséquence directe de la garde des enfants à la maison, c’est dans les familles avec enfants que la manière de faire ses courses évolue le plus : si elles ont également diminué la fréquence de leurs courses pour 2 tiers d’entre elles (66 %), 70 % affirment que le volume de leur panier ou caddie a augmenté (+ 22 pts par rapport à la moyenne), de même que la variété des achats (54 %, plus d’1 sur 2). Par comparaison, seuls 32 % des personnes seules disent avoir augmenté le volume de leur panier et 27 % l’avoir diversifié. C’est aussi dans ces familles que la question de l’accès aux stocks se pose le plus : 70 % déclarent ne pas avoir réussi à trouver certains produits recherchés (51 %, vs 44 % au global) et 19 % certaines marques.

Les fruits et légumes en tête des produits « essentiels »
Après la ruée sur les produits alimentaires de première nécessité, les fruits et légumes s’imposent en tête des catégories de produits citées comme « essentielles » alors que le confinement se prolonge, signe que les consommateurs sont à la recherche d’un meilleur équilibre de vie : ils sont mentionnés par 69 % des sondés devant les pâtes, le riz et les céréales (67 %), les produits laitiers et le fromage (66 %), les œufs (65 %) puis la farine, le sucre et les produits pâtissiers (50 %). Les conserves (37 %) et les surgelés (28 %) ne viennent qu’en 6e et 10e position, tandis que les produits « de plaisir », biscuits et confiseries (12 %), boissons gazeuses (7 %), alcools (6 %) ou produits apéritifs (3 %) sont relégués en queue de peloton.

Là encore, les familles avec enfants se distinguent : l’importance des pâtes, du riz et des céréales reste plus marquée (cités en premier, à 73 %, devant les fruits et légumes, 67 %), mais aussi celle de la farine, du sucre et des produits pâtissiers (59 %). A l’inverse, cette dernière catégorie de produits est devancée par les conserves (41 % vs 38 %) pour les personnes seules. Les retraités à la campagne survalorisent quant à eux les fruits et légumes (75 %).

Pâques : les parents ont cherché à maintenir la tradition
Interrogés sur la fête de Pâques, un tiers des Français (33 %) disaient avoir renoncé cette année à acheter des produits associés à cette célébration, tandis qu’un petit tiers (31 %) prévoyait de le maintenir et 35 % étaient encore dans l’incertitude – des prévisions qui se sont logiquement traduits par un recul des ventes estimé à -33 % par rapport à 2019 selon les premiers chiffres. Les familles avec enfants souhaitaient davantage maintenir l’effort (41 % comptaient acheter des produits associés à la fête de Pâques, 32 % se disaient incertains, et 25 % seulement avoir renoncé), alors que 17 % seulement des personnes seules prévoyaient de le maintenir).

Petite consolation pour l’industrie chocolatière : le chocolat est plébiscité comme produit de réconfort, cité spontanément par 683 répondants sur 1 704 (40 %), très loin devant les fruits (275 réponses, 16 % de réponses spontanées) et les gâteaux (226 ; 13 %). Les bonbons (7 %) et les biscuits (7 %) n’arrivent qu’en 7e et 8e position du Top 10, derrière le fromage, 6e (8 %)

« Les résultats de notre étude consommateur montrent clairement que si les Français doivent encore s’adapter aux contraintes qui découlent du confinement, en termes de fréquence des courses et d’accès à certaines catégories de produits ou références, ils sortent peu à peu d’une logique stricte d’acquisition des « produits de première nécessité » pour penser davantage à leur bien-être alimentaire, notamment dans les familles avec enfants. Les produits de pur réconfort, à l’exception du chocolat, n’apparaissent en revanche pas prioritaires à ce stade dans cette période où les mouvements sont limités », analyse Remy Gérin, co-président de ShopAdvizor France.

Etude réalisée auprès de 1 704 répondants de la communauté ShopAdvizor, en France métropolitaine, pendant la semaine du 6 au 9 avril 2020.

Lancée en octobre 2019, ShopAdvizor est la 1ère plateforme d’avis consommateurs indépendants pour les produits de grande consommation. Téléchargeable sur Apple Store et Google Play, ShopAdvizor permet d’accéder très simplement à des milliers de références de produits, en les scannant en magasin ou en les retrouvant grâce au moteur de recherche intégré. L’utilisateur peut consulter, outre le Nutri-Score et la composition du produit, la note attribuée par les consommateurs, l’ensemble des avis publiés mais aussi le classement du produit parmi les autres références de même catégorie. ShopAdvizor s’appuie sur une base de données de 14 millions d’avis certifiés de consommateurs français.

A propos de ShopAdvizor :
ShopAdvizor est une entreprise espagnole qui a créé la première communauté collaborative dans le secteur de la grande distribution. Elle met ainsi en contact les consommateurs, les marques et les distributeurs. Formée par une équipe internationale de plus de 45 personnes dans le monde entier, ShopAdvizor a été élu par l’ICEX (l’agence d’import-export espagnole) et le Spain Tech Center comme l’une des start-ups les plus prometteuses, lui permettant ainsi d’aller présenter son projet à la Silicon Valley. La société est présente en France, en Uruguay, en Espagne, en Argentine et en cours de développement au niveau mondial. Avant de lancer sa communauté, ShopAdvizor a construit des plans marketing pour des distributeurs dans 15 pays pour plus de 250 millions de consommateurs.

CONTACTS PRESSE
Benjamin Gandouin / Sayuli Nishioka
Tel : 01 56 03 13 84 / 01 56 03 15 03
Mail : benjamin.gandouin@bcw-global.com / sayuli.nishioka@bcw-global.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!